GÉNÈSE DE L'IDÉE

 

1 - La naissance de l’idée remonte vraisemblablement à ma première année de maternelle, au temps où j’étais instit.

 

Au bout de quelques jours ou semaines d’écoles, j’étais effaré de voir en chacun des enfants l’adulte qu’il serait. Les comportements sociaux, la relation aux autres, la manière de se positionner, la façon de dominer, séduire, subir… Je ne pense pas qu’il y ait un tel déterminisme si tôt inscrit et je sais que chacun a le droit de changer, de se construire, d’avoir la chance ou la malchance de faire des rencontres qui vont changer le cours de sa vie. Néanmoins, chaque enfant porte en germe et construit l’adulte qu’il sera.


 

 

2 – au temps où je faisais du théâtre à Bordeaux, dans un spectacle co-écrit avec Martine Pont, j’avais eu l’idée d’une scène que nous jouions play-back, le texte balancé par une bande son. Nous nous amusions à créer les décalages labiaux des mauvais doublages de séries B.


 

 

3 – Lors d’un tournage cinéma dans lequel je jouais le rôle de chef du GIGN, l’idée m’avait traversé, en nous regardant tous jouer, avec nos armes, dans la forêt, pauvres acteurs, de faire un film dans lequel des adultes se glisseraient dans la peau de personnages d’enfants. En effet, ce jour-là, mon esprit ne pouvait s’empêcher de voir des enfants derrière ces carapaces de héros de cinéma, sous ces masques d’acteurs.


 

 

4 – Après avoir réfléchi à diverses manières de faire jouer des enfants par des adultes, la plus évidente s’est avérée d’emprunter des vraies voix d’enfants que les acteurs adultes n’auraient qu’à « doubler » dans les mouvements, dans une espèce de play-back. Pour vérifier que c’était possible et tenter de trouver la meilleure façon de le faire, j’ai fait un premier essai à partir d’une voix d’enfant trouvée sur Internet .Il me semble qu’il est nécessaire d’investir son jeu d’acteur de toute la palette d’expressions de l’enfance.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :